Trilobite

Lot n°3180, un trilobite marocain, âge : environ 380 millions d’années, état : excellent, prix : 5195 euros. Cliquez ici pour obtenir plus d’informations sur ce fossile. … né il y a à peu près 380 millions d’années dans l’océan Téthys, au large de la Pangée, aujourd’hui tous le deux disparues (ou plutôt cassées et légèrement étalées surtout pour faire un peu plus joli sur l’icône de compteur de notifications et aussi, pourquoi pas, pour micro-optimiser les dépenses de Facebook en simplifiant la tâche de designer qui aurait autrement investi des heures pour résoudre le dilemme de cette drôle de … Continue reading Trilobite

Vacciné

Je viens de me faire vacciner contre la mort. C’était un drôle d’évènement. Le centre vaccinal se trouve dans les banlieues de Leipzig, et j’avais du mal à le trouver. En fait, j’ai passé plus qu’une demi-heure en le cherchant, j’ai presque raté mon rendez-vous et j’étais pratiquement sur le point de dire : « Pis merde, je n’y arrive jamais » et me casser, en retournant dans mon appartement douillet au centre-ville (peut-être après avoir achète de la malbouffe préférée pour manger émotionnellement en me disant qu’après tout, je l’avais mérité). Mais non — justement cinq minutes avant qu’il … Continue reading Vacciné

Je ne suis pas un robot

Le sentiment d’être rejeté par un algorithme est beaucoup plus profond et douloureux que le sentiment d’être rejeté par un autre être humain. Ne pas être admis, être banni d’un service, être marqué comme spam, classifié comme une activité suspecte — tout ça à cause d’incapacité de mes yeux (marrons et un peu tristes, surtout dans la lumière douce d’une soirée d’été) de sélectionner toutes les photos avec des feux de circulation en 10 secondes, puis, en cas d’échec, toutes les photos d’autobus, même si, pour être honnête, il faudrait tout d’abord se mettre d’accord sur ce qui compte comme … Continue reading Je ne suis pas un robot

La clé

La soirée était si harmonieuse, si transparente, immobile et juste généralement parfaite, qu’insérer la clé dans la serrure sur la porte d’entrée de mon vieil immeuble et l’entendre faire « crac ! » m’a fait sentir comme si je l’avais fait avec moi-même. Comme si tout autour de moi n’était pas vraiment autour de moi, mais plutôt moi-même — la continuation absolument logique et naturelle de mon corps, tout comme les mains et les pieds, comme mon portable et mon sac à dos, mes lunettes et ma casquette que j’ai presque tout le temps sur ma tête. J’ai eu le … Continue reading La clé

Le jardin

Elle courait après M. Bontemps, en le demandant le plus poliment possible s’il allait travailler sur la distribution des appartements ce soir, et, si oui, si ça serait possible de régler la question de son logement à Versailles (ce à quoi il répondait : « Oui-oui, Madame, je me souviens de vos affaires, mais, excusez-moi, je dois aller, car le roi m’attend »). Elle courait le long de couloirs et de colonnades, contournant les murs couverts de boiseries d’une finesse tout aussi exquise que presque indiscernable dans l’obscurité nocturne de l’époque, doucement repoussée, mais pas encore complètement vaincue par la … Continue reading Le jardin

Le trou

Tout le monde sait qu’en effectuant une recherche dans Google Images, on risque chaque fois de tomber dans un trou de ver, où le temps se courbe et l’espace de votre chambre se contracte pour prendre la taille de votre écran, qui vous éblouit et qui vous guide, jusqu’à ce que vous remarquiez les chiffres dans le coin supérieur droit, se faisant brutalement réveiller en criant : « Quoi ? Ça fait deux heures déjà ?! » L’entrée dans le trou est unique pour tout le monde : les chats, les paysages du Canada, les diagrammes circulaires dont vous n’aviez … Continue reading Le trou

Québec

Quand Québec a voté « non », je n’avais que 5 ans. Je me souviens de ce moment, quand même, très clairement. C’était une soirée hivernale typique, sombre et sourdine, coincée entre les murs d’un appartement, lui aussi, typique, dans les banlieues de Moscou, habité par une famille typiquement malheureuse. L’air était visqueux et sec, les armoires et les portes semblaient immenses, la réalité dense et les adultes, qui se bougeaient lentement d’une pièce à l’autre dans la lumière tamisée, me paraissaient vastes et effrayants. À l’époque, je ne comprenais pas la majorité de ce dont ils étaient en train … Continue reading Québec

Jean

Когда мне было неполных 15, в школе начался второй иностранный язык. Можно было выбрать: немецкий или французский. Между стеклянными полками с томами классиков, мутными окнами класса литературы и русского языка, торчащими ножками поставленных на парты перед влажной уборкой стульев, в солнечных бликах майского полудня, расползающихся по грубо окрашенным зеленым коридорным стенам, между девичьими косичками и ребячьими вихрами мелькало неуловимое будущее, еще не готовое для жизни, но уже слишком большое, чтобы оставаться совсем незамеченным. Оно звало меня своими неязыкими словами, и я следовал за ним по гулкой бетонной лестнице, хватаясь за шаткие перила с отстающей резиновой накладкой, толкаясь и конкурируя с … Continue reading Jean